Dr Flore Ndembiyembe : Une Loi Nationale Est Attendue

Dr Flore Ndembiyembe : Une Loi Nationale Est Attendue

  • Mutations : Guy Martial Tchinda
  • 07 Feb 2018
  • 812

La présidente de Coalition camerounaise contre le tabac (C3t) rappelle les conséquences de la fumée des cigarettes sur la santé.

L’Oms vient de vous décerner le prix d’encouragement grâce à vos efforts dans la lutte contre le tabac et vous invite à plus de travail. Que projetez-vous pour 2018 ?
Ce prix, nous le considérons comme une caution et un encouragement à persévérer dans ce combat. Nous allons poursuivre et intensifier le plaidoyer et dénoncer les manoeuvres de l’industrie qui font obstruction pour que les choses ne bougent pas. Il est attendu que le Cameroun, plus d'une décennie après la ratification, internalise les dispositions de la convention cadre de l'Organisation mondiale de la santé (Oms) de lutte antitabac (Cclat) à travers une loi nationale qui est vivement attendue. Les principales dispositions concernent l’interdiction totale de la publicité, de la promotion et du parrainage des produits du tabac ; le marquage sanitaire graphique ; la création des espaces 100% sans fumée et surtout une augmentation forte des taxes sur les produits du tabac. Enfin, il est question de maintenir et d'accentuer les activités de sensibilisation par les médias de masse et réseaux sociaux, et à travers la communication de proximité.

Lutter contre la fumée produite par les cigarettes est donc primordial...
Il faut lutter contre la fumée de tabac parce qu'elle tue. Elle a de nombreuses conséquences sanitaires et environnementales qui en font un facteur de risque sanitaire important. Le tabac est le principal facteur de risque de la plupart des maladies non transmissibles mortelles que sont les affections cardiovasculaires, le diabète, les maladies respiratoires chroniques, ainsi que la plupart des cancers. La fumée des cigarettes comporte plus de 4000 substances toxiques dont plus d’une cinquantaine qui sont cancérigènes. Selon l’Oms, le tabac tue la moitié de ceux qui le consomment.

Quelle est l’ampleur de la situation ?
L’épidémie du tabagisme tue plus de 7 millions de personnes dans le monde chaque année. Plus de 6 millions d'entre elles sont des consommateurs ou d'anciens consommateurs, et environ 890.000 des non-fumeurs exposés involontairement à la fumée. Si rien n’est fait, ce nombre pourrait atteindre plus de 8 millions d’ici 2030 et plus de 80% des fumeurs vivent dans les pays à revenu faible ou intermédiaire comme le Cameroun. Notre objectif majeur est que les enfants qui naissent maintenant constituent la première génération sans tabac. Cela nous semble possible à travers une volonté politique, mais aussi l'adoption et la mise en oeuvre des législations et règlementations appropriées et conformes aux dispositions de la Cclat. Nous rêvons d’un Cameroun sans tabac tout simplement.

  • Partager