Emmanuel Solheyl Boumsong Mbissick : Président En Exercice De L’Association Hekok Des Banen Du Benelux

Emmanuel Solheyl Boumsong Mbissick : Président En Exercice De L’Association Hekok Des Banen Du Benelux

  • Habeas Corpus : Propos recueillis par Mouto Mélodie
  • 19 Jun 2018
  • 1130

Qui est Emmanuel Boumsong Mbissick ?
Je suis un jeune Camerounais né en février 1986 à Douala (Hôpital Laquintinie) de Monsieur Mbissick Jean et de Mme Onobenom Beya Cathérine Epse Missick tous deux originaires de Yingui dans le département du Nkam. Je pense que j’ai un parcours similaire à celui de plein d’autres camerounais. J’ai fait mes études primaires à l’école primaire EPPR de pk10 (SIL) et à l’école publique de la cité des palmiers où j’ai obtenu mon CEPE. J’ai fait tout mon secondaire à L’Institut Saint-Louis à pk11 et mes études universitaires à la faculté des Sciences Economiques à Douala. Après ma Maitrise en Finance et Comptabilité j’ai fait un DESS en finance et Banque à l’Université de Douala et un Master Complémentaire en Gestion Fiscale à Solvay Brussels School ici en Belgique.

Sur le plan professionnel j’ai fait plein de choses. J’ai fait du petit commerce à Douala (vente d’eau glacée, vente d’avocat, vente savon artisanal, vente de tomate). J’ai travaillé dans une cafeteria à Ndokoti avec ma tante. Ma première expérience en entreprise fut comme commercial pour une agence marketing à Kotto (Bonamoussadi), puis pour un établissement de microfinance à Akwa où je collectais les épargnes des commerçants du marché Nkololoung. Mon premier stage professionnel fut au Centre Divisionnaire des Impôts n°4 (près de la perception à Akwa, derrière l’immeuble PMUC). Après ma maitrise, j’ai travaillé pour un cabinet conseil des Etablissements de Microfinance, pour une ONG d’assistance aux personnes affectés ou infectés par le VIH, et pour une entreprise d’import-Export et industrielle. J’ai donné des cours de répétition sur diverses matières, j’ai été livreur… Aujourd’hui je travaille comme Business Controller dans une Multinationale à Bruxelles où je réside. Je suis marié depuis Avril 2017.

Vous êtes le président de Hekok des Banen du Benelux. Pouvez-vous brièvement nous présenter cette association ?
Hekok, de sa dénomination complète « Association des Banen du Benelux » est l’association sans but lucratif regroupant les personnes résidents dans le Benelux et originaires des villages Banen du Cameroun. C’est une association née en 2012 et elle compte une soixantaine de membres inscrits. Ses objectifs principaux sont de rassembler les Banen de la diaspora du Benelux, diffuser et faire connaitre la culture et les rites Banen au sein de ses membres mais aussi des personnes étrangères et enfin contribuer au développement des villages Banen.

Vous avez remplacé à ce poste Jonas Beleho, le premier président de Hekok. Comment s’est opérée la transition ?
Depuis l’Assemblée générale du 31 mars, Hekok a renouvelé ses administrateurs et son Bureau. Il faut dire que depuis sa création, c’est la première fois que L’association renouvelait son équipe dirigeante. Apres l’élection des membres du conseil d’administration, ces derniers ont élus en leur sein les membres du nouveau bureau exécutif que j’ai l’honneur de présider. L’équipe sortante a fait un excellent boulot. En plus d’avoir gérer cette association durant ses premières heures – vous savez sans doute que les débuts sont toujours les plus difficiles – cette équipe a fait preuve de professionnalisme dans la gestion et le suivi quotidien des activités de Hekok. Ceci a grandement facilité la transition qui se poursuit encore d’ailleurs. Le Président Jonas et son équipe sont toujours disponible pour nous donner un coup de main ou nous conseiller. Encadrer plus d’une soixantaine de personnes, gérer les agendas, préparer les Assemblées générales, suivre les projets et veiller à la sécurité et à la crédibilité financière de tout le groupe n’est pas chose facile. Mais avec l’expérience de nos prédécesseurs, nous y parvenons presque sans efforts.

Entretenez-vous d’excellentes relations aussi bien avec les membres de votre association qu’avec les autres associations du Benelux?
Hekok est une grande famille. Et comme dans toute famille, les problèmes ne manquent pas. Mais tous les membres de Hekok sont bien conscients des défis auxquels nous avons à faire face et de la nécessité de rester concentré sur ces défis. Je n’ai pas de problème particulier avec un membre de Hekok. Tous m’aiment bien et acceptent le nouveau bureau. Leurs participations aux activités de l’association depuis le nouveau bureau sont à féliciter compte tenu les multiples occupations que nous avons. Hekok a toujours collaboré avec d’autres associations. Autant avec des associations Banen d’autres pays qu’avec des associations d’autres communautés du Cameroun en Belgique. Ces collaborations continuent. Le nouveau bureau ne compte pas modifier la trajectoire prise par le précédent dans ce domaine, si ce n’est l’intensifier et rendre ces collaborations plus productives. En ce moment, Hekok est membre de la plateforme des associations camerounaises de Belgique. Il s’agit d’une fédération d’associations camerounaises qui a pour but de donner plus de visibilité aux associations en Belgique, de faciliter l’organisation et la promotion des activités de ces associations. A travers cette collaboration, nous participons aux Journées Camerounaises de Diaspora de Belgique qui se tiendra du 22 au 23 Juin à Bruxelles. Ce sera l’occasion pour nous de montrer la culture Banen à toute la diaspora Camerounaise, mais aussi au monde. Sur le plan interne aux Banen, Hekok est partie prenante de YININDI qui est une agence récemment constituée. Son rôle est de fédérer toutes les associations Banen de la diaspora, de les aider à coordonner leurs efforts au développement des villages Banen, de faciliter les échanges entre associations Banen, de diffuser les bonnes pratiques au sein des associations… YININDI est une entité très importante dans la collaboration nécessaire des associations Banen entre elle. Cette agence permet aussi la création ou l’affermissement d’associations Banen dans les pays où il n’y en a pas encore ou qui sont affaiblies.

On parle ces derniers temps des journées camerounaises de Belgique ; lesquelles auront lieu les 22 et 23 juin 2018 à Bruxelles. Votre association sera-t-elle de la partie ? Si oui que comptez-vous présenter au public ?
Comme dit plus haut, ces journées sont organisées par la fédération des associations de Belgique qui est une plateforme qui regroupe toutes (en tout cas la majorité) les associations Camerounaises de Belgique. Cette plateforme organise donc les 22 et 23 juin prochains une série d’activités pour promouvoir la culture camerounaise. Tout d’abord le 22 en début de soirée, il est prévu une table ronde sur le thème : « Agir ensemble pour la diffusion des expressions artistiques et culturelles ». Le 23 au matin, des activités sportives sont prévues : match de football et athlétisme féminin. Dans l’après-midi, une grande foire exposition est prévue. Toutes les associations auront ainsi l’opportunité de montrer leur savoir-faire artistique et culturel. Hekok participera à cet évènement, notamment à la foire où nous exposeront de la littérature sur le peuple Banen, un prospectus gratuit sur les Banen. Nous proposerons aussi un mets de Matobo à la dégustation gratuite. En soirée, Hekok présentera des danses traditionnelles. Notamment « Engand », « Bikousseu » et « Engol »

Nous avons également lu dans les réseaux sociaux que vous organisez un concert 200% live le 03 novembre 2018 à Bruxelles. Est-ce vrai ?
En effet. Le 3 Novembre de cette année, Hekok organise une grande soirée comme elle sait le faire ! Ce sera au Clarige’s Event de Bruxelles sis à Saint-Jose Ten Node (près de Madou, pour ceux qui connaisse l’endroit) à partir de 20h. comme d’habitude ce sera du grand live. Hekok a toujours fait ses shows en live mais cette fois se sera du grand Live ! de grandes surprises attendent ceux qui seront présente. La qualité du cadre qui sera préparé en dit long sur l’offre de spectacle. Des tables pour tous les budgets sont prévus. De 90€ pour une table « SEUL » à 2000€ pour une table « VIP GOLD ». Le service sera de haute qualité pour tous les invités. Les entrées sont déjà en vente via l’association Hekok, vous pouvez contacter n’importe quel membre et demander à être dirigé vers un membre du bureau ou vers ma personne. Vous pouvez aussi vous procurer votre billet d’entrée via la plateforme en ligne eventbrite. be. Le billet coute 20€ en prévente. Notez que le show sera à guichet fermés ! Pour ceux qui ont assisté à la première édition de la soirée Hekok en 2016, ils savent quel était le niveau de cette précédente édition. Celle de 2018 mettra encore la barre plus haute ! Manquer cette soirée, c’est manquer l’une des rare occasion de profiter de la musique camerounaise d’une qualité rarement égalé, d’un cadre sublime et ceci à un prix imbattable ! D’autant plus que des surprises sont prévus et de vraies surprises ! D’ailleurs le mot 200% n’a pas été choisi au hasard – suivez mon regard…

Avez-vous un dernier mot à l’adresse de la communauté Banen du Benelux?
Je profite de l’occasion que vous me donné pour saluer et remercier toutes les communautés Banen du monde entier. Notamment celles du Benelux. Les Banen du Benelux, en particulier les membres de la grande famille Hekok sont à féliciter à plus d’un titre. Grace à eux, Hekok a vu le jour et reste en activité jusqu’à ce jour. Ils font la force de cette association et malgré les contradictions, les divergences d’opinions, les emplois du temps chargés, les multiples préoccupations, nous savons que nous pouvons compter sur eux pour défendre l’honneur et la culture Banen partout ou besoin se fera sentir. C’est une fantastique équipe qui répond toujours présent lorsqu’il faut. Nous n’avons jamais été déçu et je suis convaincu que ça continuera, notamment lors des prochaines échéances du 23 juin et le 3 novembre. En fin je me tourne vers l’équipe dirigeant de Hekok, son Conseil d’Administration. Il s’agit de personne qui ont à cœur le bien et la prospérité de l’association. Ils ne lésinent pas sur les efforts et ne rechinent jamais à donner de leur personne pour faire avancer tout le groupe. Je leur présente tous félicitations et mes encouragements. Je donne rendez-vous à tous les Banen de la Diaspora et à toutes les Communautés Camerounaises le 3 Novembre à Bruxelles pour une soirée inoubliable ! Nou lè koto !

  • Partager