Association des banen du benelux

Monique Koumatekel : Obsèques sous surveillance policière
Monique Koumatekel : Obsèques sous surveillance policière
Monique Koumatekel : Obsèques sous surveillance policière
Monique Koumatekel : Obsèques sous surveillance policière
Monique Koumatekel : Obsèques sous surveillance policière
Monique Koumatekel : Obsèques sous surveillance policière
Monique Koumatekel : Obsèques sous surveillance policière
Monique Koumatekel : Obsèques sous surveillance policière
Monique Koumatekel : Obsèques sous surveillance policière
Monique Koumatekel : Obsèques sous surveillance policière
CAMEROUN-Monique Koumatekel : Obsèques sous surveillance policière

Monique Koumatekel : Obsèques sous surveillance policière

Mathias Mouendé Ngamo 03 Mai 2016

Les entrées étaient filtrées à la morgue de l’hôpital Laquintinie de Douala lors de la levée de corps vendredi 29 avril 2016. 

«Vous n’êtes pas les bienvenus ». L’un des policiers en faction devant l’une des entrées de la morgue de l’hôpital Laquintinie de Douala est formel lorsqu’il s’adresse aux journalistes venus couvrir la mise en bière de Monique Koumatekel ce vendredi 29 avril 2016. Pas de négociation possible. Il faut rebrousser chemin. Toute autre personne qui s’approche du petit portail doit présenter un programme des obsèques de la défunte aux hommes en tenue. Il doit passer ensuite au détecteur de métaux avant de pouvoir accéder à la morgue. 

Le coin grouille de policiers et gendarmes. Certains éléments des forces de l’ordre tiennent des armes et des matraques à la main. Des voitures de l’Équipe spéciale d’intervention rapide (Esir) et deux camions du Secteur militaire n°2 (SM2) sont garés non loin. Le Jour a appris que la mesure d’interdiction d’accès des journalistes a été décidée par la hiérarchie de l’hôpital. Le communicateur de la formation sanitaire est resté injoignable au téléphone. 

D’après des proches de la défunte qui ont pu assister à la cérémonie funéraire, les policiers et gendarmes étaient disséminés un peu partout et ont encadré toute la cérémonie. Il a été sommé à tout le monde d’éteindre les téléphones portables. Il était en outre strictement interdit de prendre des photos. « On ne nous a même pas permis de voir le corps de Monique. Même ses enfants n’ont pas vu le cadavre de leur mère. Le cercueil est resté fermé», témoigne une dame, visiblement choquée. Elle fait comprendre que Beas Sen, la maman de Monique Koumatekel, a été priée à un moment de quitter la chambre froide lorsqu’il fallait habiller le cadavre de sa fille. Les dépouilles des jumeaux ont été placés dans le même cercueil, dans l’entre jambe de Monique, croit savoir un proche de la famille. 

Camions militaires

La population est restée massée devant le grand portail, hors de la morgue. A la fin de la cérémonie, elles ont reçu consigne de se déplacer vers l’entrée principale de la formation sanitaire pour attendre le passage du corbillard. « C’était une ruse. Lorsque nous nous sommes déplacés, nous avons vu le cortège sortir de l’autre portail, où nous étions d’abord réunis», se plaint une jeune fille. La dépouille de Monique Koumatékel (décédée le 12 mars et dont le corps a été éventré devant la maternité de l’hôpital Laquintinie de Douala pour en extraire les cadavres de jumeaux qu’elle portait en son sein, ndlr) a été transportée dans un corbillard, 4x4 de couleur verte. 

Un motard de la police ouvrait la voie devant. Une voiture de l’Esir a fermé la queue du cortège qui a pris la route pour Yabassi par Bonépoupa, dans le département du Nkam. Les membres de la famille ont été transportés plusieurs minutes après, à bord des camions des militaires. D’après le programme des obsèques une veillée sans corps s’est tenue la veille au domicile de la maman de Monique Koumatekel, au lieu-dit dit Ancien Abattoir, au quartier Mboppi à Douala. La suite prévoyait samedi 30 avril, un culte à l’Union des églises baptistes du Cameroun (Uebc) à Yabassi, une veillée et l’inhumation dans la stricte intimité familiale au quartier Golgatha. 

Espace Membre

Enregistrement & Mot de passe oublié

Prochaine réunion 25-Mar-2017 à 17H00

Vidéo
liens utiles

Réclame

Actuellement en ligne

Mot de passe oublié
Enregistrement