Gaëlle Enganamouit : Une Sélection À Controverse

Gaëlle Enganamouit : Une Sélection À Controverse

  • Mutations : Dimitri Mebenga
  • 03 Jun 2019
  • 192

La présence de Gaëlle Enganamouit dans le groupe laisse songeur quand on sait que la joueuse traine une blessure au genou droit qui l’a tenu éloignée des terrains depuis deux ans. D’ailleurs son contrat avec Malaga, un club espagnol a été résilié pour manque de performances. Sans club, sa présence sur la liste des présélectionnées qui a fait jaser a poussé l’entraineur à faire une sortie pour justifier ce choix en déclarant qu’elle s’entraine dans un centre de sport de renommée mondiale au même moment que ses coéquipières étaient en stage. Pourtant, selon un responsable du staff technique de cette tanière, Gaëlle Enganamouit n’a pas été soumise à une évaluation préalable au sortir de sa mise en condition physique au Qatar. Comme pour dire que ce n’était qu’une formalité en trompe l’oeil car sa « sélection pour le mondial français est assurée ».

Aujourd’hui en courbe descendante, elle s’est révélée aux yeux du monde entier lors de la Coupe du monde 2015 notamment à travers son triplé en match de poules qui a vu les le Cameroun infliger une correction à l’Equateur (6-0) en contribuant ainsi à la qualification des Lionnes indomptables pour le deuxième tour. Grace à sa cette performance, en 2016, elle est auréolée meilleure joueuse africaine de l’année par la Confédération africaine de football (Caf).

La suite est marquée par des blessures qui vont effriter ses performances dans les stades si bien que jusqu’à ce jour, elle n’a jamais retrouvé le niveau de sa période de gloire. Impatiente de renouer chaque fois avec la compétition, elle va faire face à plusieurs autres blessures. Avant son transfert à Malaga, en 15 matches, elle a totalisé 05 buts au compteur. Une moisson bien maigre pour un « renard de surface ». Le Cameroun fera sa première sortie officielle le 10 juin 2019 face au Canada. 05 jours plus tard (15 juin), les Lionnes seront face aux Pays-Bas et vont clôturer leurs rencontres de poules le 20 juin en croisant le fer avec la Nouvelle-Zélande. L’on n’espère que l’avant-centre des Lionnes saura déjouer les pronostics en faisant trembler les filets adverses comme lors de l’édition 2015.

  • Partager