Carole Bakotto : Aujourd’Hui Je Sais Gérer Ma Voix Et Mon Souffle

Carole Bakotto : Aujourd’Hui Je Sais Gérer Ma Voix Et Mon Souffle

  • Mutations : Marthe Ndiang
  • 20 Jan 2020
  • 343

L’artiste musicienne parle de son single qui sort officiellement dimanche 19 janvier 2020 et de son prochain album.

Qu’est-ce qui justifie votre longue absence de la scène musicale camerounaise ?
Quand je partais du Cameroun (elle est aujourd’hui installée en Allemagne Ndlr), je m'étais fixée des objectifs : pouvoir affronter la musique de manière professionnelle et conquérir le monde ; et pour cela, il y a un certain nombre de choses à mettre en place. A savoir : apprendre le solfège, améliorer mon bagage musical, apprendre à jouer d'un instrument, comprendre l'industrie du disque, prendre des cours de composition et d'harmonie musicale. Et je me dis, il n'est jamais tard pour faire des albums. Cesaria Evora a commencé sa carrière après 50 ans. Donc pendant toutes ces années, j'ai appris énormément. Comment gérer ma voix que ce soit en studio ou en live. Vous savez, quand je partais du Cameroun je pensais qu'une grande chanteuse veut dire chanteuse à la voix puissante. Or, c’est une technique de chant parmi tant d'autres et je l’ai compris. Aujourd’hui je sais doser, je sais gérer ma voix, gérer mon souffle etc...Ensuite, j'ai commencé à intégrer les groupes pour mettre en pratique tout ce que j'ai appris, j'ai travaillé en tant que chanteuse principale avec des groupes de pop , jazz, blues de divers horizons, j'ai fait des festivals en Allemagne, Cologne, Hollande, France, donc vous voyez que je n'ai pas chômé, mon emploi du temps assez fourni et jalonné de toutes ces expériences. Aujourd’hui, j'ai donc décidé de revenir avec un album.

Avec le single « Tu danses », en featuring avec Mink’S, qui sort officiellement le 19 janvier 2020, vous signez votre retour. Comment vous êtes-vous retrouvés tous les deux sur ce projet ?
A la base, il faut savoir que quand cette chanson a été écrite, il n'y avait pas de Rap. Je l'aimais déjà comme ça, je la trouvais déjà très belle sans le rap. Comme vous le savez certainement déjà, l'esprit d'un artiste est tout le temps entrain de voyager. C'est ainsi que du jour au lendemain, je propose à ma maison de Production si on pouvait introduire quelques mesures de Rap, question d'élargir mon public, étant donné que je suis moi-même fan de Hip Hop. L'idée a conquis ma maison de Production qui l'a tout de suite validée. Maintenant, il ne nous restait plus qu'à trouver le rappeur qui correspondait à la chanson. On a pensé à Mink's, et comme par hasard, il était à Paris. Il faut préciser que j'étais moi aussi à Paris à la même période. Mon équipe a contacté celle de Mink’S et ça s’est fait le plus naturellement après qu’il ait écouté la chanson qui lui a plus. Nous avons donc callé une séance de studio et en une prise, le gars a tout déchiré. Et c’était dans la boîte.

« Tu danses » annonce la sortie prochaine de votre nouvel album. Pouvez-vous nous en dire plus au sujet de cet album à venir ?
Mon prochain album est constitué de 11 titres. Pour l'instant, je ne peux pas encore dévoiler le titre de l'album, ni la date de sortie. L'album est déjà prêt certes, mais notre stratégie, est de sortir d'abord un 1er single, ensuite un second, et à partir du 3ème, on pourra annoncer la date officielle de la sortie de l'album. Mais je peux déjà vous dire que les thèmes abordés tournent autour de l'amour, le désespoir, le Cameroun, l'amour à distance, la fête, etc. Et les rythmes qu'on y retrouve tournent autour de l’Afrobeat, la soul, le RnB, la urban music.

  • Partager