La France Soutient La Société Civile Camerounaise : Nouvel Appel À Propositions (Jusqu’Au 8 Mars 2020)

La France Soutient La Société Civile Camerounaise : Nouvel Appel À Propositions (Jusqu’Au 8 Mars 2020)

  • Source : Ambassade de France
  • 19 Feb 2020
  • 801

En 2019, dix projets innovants des organisations de la société civile camerounaise ont été sélectionnés et ont bénéficié d’une aide globale de 150 millions de FCFA.
Soumettez vos propositions avant le 8 mars 2020 !

APPEL À PROJETS

Projets innovants des sociétés civiles et coalitions d’acteurs (PISCCA) 2020

« Appui aux innovations de la jeunesse et de la société civile camerounaise pour la participation citoyenne et la protection de l’environnement »

L’Ambassade de France au Cameroun accompagne depuis plusieurs années la société civile camerounaise. Entre 2005 et 2016, plus de 30 projets portés par des organisations de la société civile (OSC) ont été financés par divers programmes pour un montant total supérieur à un milliard de FCFA.

Le présent programme Projets des Sociétés Civiles et Coalitions d’Acteurs (PISCCA) poursuit cette action. Il devient le principal outil d’appui à la société civile et la jeunesse camerounaise porté par l’Ambassade de France. En 2019, il a permis de d’accompagner les projets de sept OSC camerounaises à travers l’ensemble du Cameroun. Présentation des projets au lien suivant.

Le PISCCA fait l’objet de deux appels à proposition, successivement aux premiers trimestres 2019 et 2020.

Pour qui ?

Le PISCCA s’adresse aux OSC camerounaises (associations, groupements d’intérêt commun, réseaux d’associations, organisations non gouvernementales) légalement constituées depuis au moins 2 ans.

Le financement sollicité doit être compris entre 10 000 € (6 559 558 FCFA) et 60 000 € (39 537 420 FCFA) et le projet ne doit pas dépasser 15 mois.

Quelles thématiques ?

Le projet soumis doit s’aligner sur une ou plusieurs des thématiques suivantes :

  • Citoyenneté et promotion de la paix
    • La participation citoyenne à l’élaboration et au suivi des politiques publiques, notamment locales ;
    • Suite aux élections locales du 9 février 2020 et l’application de la nouvelle loi sur la décentralisation, les projets promouvant une participation des citoyens, notamment des jeunes, aux affaires locales (constitution de structures participatives, co-conception ou évaluations des politiques publiques locales, redevabilité des élus) seront favorisés.
    • La participation citoyenne à la réponse aux crises du septentrion et des régions du Nord-ouest et du Sud-Ouest ;
    • Au sein de régions précitées ou celles impactées par les déplacements de population du fait de ces crises, les projets promouvant des actions de retour à la paix ( intégration des déplacés, promotion d’une culture de paix sur les réseaux sociaux ou à travers des vecteurs culturels (documentaires, manifestations)) seront favorisés.
  • Protection de l’environnement et de la biodiversité :
    • La conservation d’espèces menacées et l’intégration des communautés autochtones et/ou périphériques des Aires Protégées ;

Les projets visant à assurer la conservation ou le rétablissement dans un état de de conservation favorable d’espèces de faune et de flore sauvages menacées ou faisant l’objet d’un intérêt particulier ainsi que les projets visant à favoriser l’intégration des communautés autochtones et/ou périphériques des Aires Protégées seront privilégiés.

• La promotion d’actions d’éducation et de sensibilisation environnementale en zone urbaine ou péri-urbaine

Les projets favorisant les actions qui permettent une appropriation des enjeux du développement durable par les publics non-initiés ainsi que celles qui concourent aux changements de pratiques ayant un impact positif sur l’environnement seront privilégiés. Type de publics visé : jeunes, scolaires, grand public, avec une vigilance particulière à l’égard des publics non-initiés.

Deux thématiques transversales seront systématiquement prises en compte :

  • l’inclusion et le renforcement des capacités de la jeunesse camerounaise ;
  • l’apport du projet en matière d’insertion socio-économique des jeunes filles, de promotion de l’égalité des droits homme-femme et de lutte contre les violences basées sur le genre.

Processus de sélection :

L’appel à propositions se déroulera en deux phases de trois semaines chacune :

  • Une première phase au cours de laquelle les OSC souhaitant candidater devront compléter le formulaire de candidature téléchargeable ci-dessous. A l’issue de cette phase, une présélection d’un nombre restreint de projets sera réalisée. En raison du grand nombre de soumissions attendues, seules les OSC présélectionnées seront notifiées.
  • Une seconde phase au cours de laquelle des entretiens seront réalisés auprès des OSC présélectionnées. D’éventuels précisions, ajustements, ou modifications sur les projets soumis pourront-être demandés.

Un comité de sélection, présidé par l’Ambassadeur de France, décidera des projets financés en 2020. La liste des projets sélectionnés sera diffusée publiquement.

  • Partager