Association des banen du benelux

Les artisans du rythme Banen
Les artisans du rythme Banen
Les artisans du rythme Banen
Les artisans du rythme Banen
Les artisans du rythme Banen
Les artisans du rythme Banen
Les artisans du rythme Banen
Les artisans du rythme Banen
Les artisans du rythme Banen
Les artisans du rythme Banen
CAMEROUN-Les artisans du rythme Banen

Les artisans du rythme Banen

Mbfoffè 08 Mai 2016

Danser, chanter, les banen le peuvent aussi. Passé le temps où trouver un artiste camerounais qui chante en langue Tunen ne courait pas les rues.

Dans les années 70-80, on connaissait seulement Peh maurice, François Bassomben alias « Franco » et son groupe « Engand » au quartier Bonadibong á Douala. Puis arrivent dans les années 90, Semouya Lucky et Nguéa Laroute.

Vers 2000, l´on note l´arrivée d´une nouvelle vague d´artistes banen, jeunes talentueux aux dents longues qui ne demandent qu´á être soutenus et encouragés afin que la culture banen s´épanouisse et s´internationalise elle aussi.

Les Précurseurs

Peh Maurice , le patriarche de Mboffè

Qui ne se rappelle pas de sa célèbre chanson « kineu kineu mokenda unebulu welaba mouès » que diffusait radio-Douala tous les midis dans les années 70-78 ? Une chanson reprise par Nguéa Laroute á ses débuts.
 
Mais Peh Maurice est beaucoup plus connu comme ce robuste footballeur,1m92, de l´Union « bamiléké » (aujourd´hui Union de Douala) du président Kouam Samuel. Très connu aussi pour ses coup-francs et ses boulets de canon , le côté droit du short replié comme Feu Mbappè Lépé de l´Oryx de Douala.

Personnage très effacé, il vit depuis lors au quartier mboppi á Douala où il est patriarche.

Francois Bassoumben « Franco » et son groupe, le génie de la guitare

Muni de sa guitare et cigarette dans la bouche, « Franco » était la star du groupe composé de femmes et hommes qui animaient les soirées dans certains quartiers de Douala, notamment lors des mariages, funérailles.

Le « Engand » était son rythme préféré. Il chantait la femme, ses infidélités; Son teint clair et son style le confondaient á feu jean Bikoko Alladin.

Les Modernistes

Nguéa Laroute, La porte-étendard

Ndokbiakat elle aussi, "Mama Nguéa" reconnait que c´est en raison de sa belle voix que son frère Papillon l’a encouragée à faire carrière dans la musique , "sinon elle serait sans doute coiffeuse". « D’ailleurs, bien que chanteuse, je reste coiffeuse. Je vous confie par exemple que la plupart des coiffures que j’arbore sont mes propres créations » dit-elle.

De son vrai nom Louise Koubinom, la doyenne banen de la chanson chante ou fait danser depuis les années 90 aussi bien en langue Duala qu´en banen. Chacun de ses albums contient au moins une ou deux chansons banen comme « Zouk banen », « Bolobo Banen“ et bien d´autres.

Papillon ou « Efafalak » , l´homme fort

Même si le « Marérchal papillon » ne chante pas beaucoup en langue Tunen, Din Din Ferdinand, malgré son nom Sawa est le frère ? cousin ? de « mama » Nguéa. Toujours est-il que sa « banenité » ne fait l´ombre d´aucun doute .
 
Découvert en 1984 par l´artiste Guy Lobé, Papillon traîne derrière lui plus de 23 ans de carrière musicale ponctuée de succès et de faits divers les plus caustiques.

Avec son orchestre le « Pizza Dance international», il produit plus de 13 albums aux titres évocateurs, á l ´instar de « Piler le mil»,"Cacao Café », "Laver sans délaver » ou « Femme sans ambition ».

Des titres qui lui donnent une dimension internationale. Cependant, son talent musical se partage la Une de l´actualité avec les faits divers qui écornent son image.

Philip Miloko, « chocolat chaud »

Auteur, compositeur , réalisateur, Philip Miloko se révèle au grand public en 2002 grâce á l´album "Amour confidentiel", un Makossa New Groove, c´est -á dire un melange de guitares rythmiques et solos pas trés différent de celui de l´artiste Petit-Pays.

Dans sa chanson "ancestrâlement", Philippe Moukoko invite á la fin des clivages banen de Yingui -banen de ndiki ou fombo contre alinga, toboagne. Installé en France depuis 2003, "chocolat chaud " reste la coqueluche des jeunes et multiplie succés sur succès.

Il vient de mettre sur pied une fondation portant son nom au Cameroun et reste facilement joignable sur les réseaux sociaux comme facebook, twitter, skype. 3 albums á son actif. Il vit á Paris avec son épouse et leurs enfants.

La relève internationale

Carole Bakotto , la « mbombo » venue de l´Est

« Igneu », « Mona »,« Mbombo », sont entre autres chansons banen avec lesquelles la "Lionne de Minta" enivre ses nombreux fans á chacune de ses sorties. Son timbre vocal et sa beauté féerique sont le fruit d´un heureux mélange entre un papa militaire venu de Minta , vers Nanga-Eboko et une maman banen de ndekbalemb par Yingui. Elle rend hommage aux femmes, á son homonyme de grand-mère maternelle, surtout dans un Tunen sans faille ; en ewondo aussi biensûr.

En si peu de temps, le talent de Carole Bakotto alias "Séguen", a rapidement traversé les frontières du cameroun et rivalise déjá avec les grands artistes mondiaux. C´est sans visa qu´elle vous invite á découvrir son jardin secret sur son site officiel:www.carolebakotto.com
Internationalement en avant, Séguen !

Consty Adeva , Le lionceau de la Tour Eiffel

Claude Constant Medjo est le nom d´artiste de Consty Adeva, digne Ndogbiakat de la lignée des Bekena à Iboti que beaucoup ne connaissent pas bien et pourtant il a un talent fou .Il est marié et vit avec sa petite famille à Paris et assiste régulièrement aux réunions de Nikoul , même s´il n´est pas encore inscrit.

En 2007 , il met sur le marché son premier album " sans confusion". Toujours la même année , il partage avec Nguéa Laroute le prix du meilleur Featuring 2007 pour la chanson " Na wodi bekwadi. Il chante bien en langue Tunen qu´il
manie avec dextérité.

C- OnG , l´anglaise banen

Partie très jeune de sa clairière d´Elond par Ndikoko vers Nitoukou , elle s´installe á Londres où elle vit depuis de nombreuses années. Pour chanter, elle se rappelle les belles histoires de son village, surtout les belles mélodies que fredonnait sa grand-mère.

C´est ce mélange que Clarisse Ong alias C-ONG essaie de ressortir dans ses chansons. Elle chante en banen et anglais.Sa rencontre avec DJ Arafat apporte une touche de plus á son nouvel album.

Avec sa voix naturelle, elle caresse votre ouïe, enlace votre corps et vous endort dans une mélodie dont elle seule a le secret. Ses tenues vestimentaires révèlent l´étouffante beauté qui laisse le mâle en état d´éveil et bouche bée la gent féminine.

"I Promess" , la chanson-phare très appréciée par les professionnels de la musique est un coupé-décallé trés cadencé chanté á la fois en anglais et en banen, sa langue maternelle. On se laisse facilement emporter après deux, trois écoutes."Mr bullie" , "by name by nature" et "friendship" sont les autres titres de l´album.

Au-delà de la musique, C-Ong, est une chef d´entreprise très réservée. Elle lance bientôt sa ligne vestimentaire C-ONG .
À vos bourses!

Manu Koum´s , le costaud « grummier » belge

Costaud et toujours coiffé d´une casquette, Manu Koum´s s´installe peu á peu dans le panier musical banen et propose une musique qui englobe les principaux rythmes camerounais.

Chantant tantôt en banen , en francais , en duala, l´homme de neboya ne manque pas de faire foule á chacune de ses prestations. Il convient de le découvrir soi-même.Il vit á Bruxelles depuis de nombreuses années.

Hikoko Musica , la tradition Umbock

Peu d´informations á leur sujet. Cependant, le trio musical basé á Douala puise dans le rythme musical « Umbock ».

C´est le groupe musical le plus côté en ce moment que la modicité des moyens ne semble pas décourager ; au contraire, il fait foule á chacune de ses prestations en public .

Princesse GUEYANKA et Cathy ASSENDZY , les 2 sœurs á l´ombre de la CRTV

originaires de Ndiki, dans le mbam-et-inoubou , ces deux soeurs ne sont point inconnues de la CRTV où elles ont fait leurs classes dans la musique. Elles sont issues d´une famille de musiciens dont la tête d’affiche est Bibi Stéphane, compositeur doué et très prolifique.

La famille exploite aujourd’hui une banque de plus de 300 chansons inédites composées par Bibi. Elles chantent en banen, mais aussi en Duala, Ewondo, Ngoumba, Bulu, Bassa, Anglais et Français , conséquence de leurs multiples accompagnements , en spectacle comme en studio d’artistes nationaux et étrangers. Aujourd´hui, elles ont décidé de sortir de l´ombre en commettant chacune un album.

Princesse GUEYANKA
De son vrai nom YOMBOT Bibi Stéphane, Princesse GUEYANKA fut la première á intégrer l´orchestre de la Crtv oú elle asseoid sa notoriété au fil des ans. C’est sur Ses pas que sa cadette Cathy Assendzy dévoile son talent de chanteuse lorsqu´elle la présente à l’orchestre de la toute nouvelle télévision nationale du Cameroun en 1989.

"Oya na ya" ou "le jour se lève" est un single issu de son premier album qui porte le même nom. L´artiste conteuse Princesse GUEYANKA parle de l´éveil du pays Banen

Catherine Asendz

Née le 4 février 1972 à Yaoundé, elle est la chanteuse principale de l’orchestre de la télévision nationale du Cameroun CRTV depuis une vingtaine d’années. Aprés avoir dévoilé les premières sonorités de son nouvel album en novembre 2010, "Elèma" est sur le marché depuis avril 2012 et connait déjá un tabac.

"Eléma" ou "Rêve" est un album de douze(12) titres chantés en huit(8) langues Banen, Duala, Ewondo, Ngoumba, Bulu, Bassa, Anglais et Français.
Grâce à la variété des rythmes et à la subtilité des arrangements « Eléma » est un album de danse qui s’écoute surtout avec plaisir pour les mélomanes avertis.

Vin´s Legrand , l´espoir

L´artiste Vence Nkok Ekath fait rage en ce moment dans tous les bacs avec son premier album "Tubilenek" composé de 6 titres dont "Oliakan", "Oumbend" "Imbey yi penen".

Un mélange du "Engand" , du "Mpouang" qui fait danser et oú il interpelle l´élite banen. Il dédicace le 2e titre á votre illustre journal.

Ondomem ou le "kommando de Nitoukou" 

Le "Kommando" Alinga a hâte de s´envoler.

Natty Moly la "cabarettiste
Comme bon nombre d´autres artistes banen inconnus et/ou mal connus, cette jeune dame basée á yaoundé ne demande qu´á être soutenue pour montrer de quoi elle est capable. Mais ceux qui ont la chance de la voir tous les week-end au quartier Nlongkak á Yaoundé ou lors de ses passages au centre culturel francais de la même ville jurent la main sur le coeur que Natty Moly est promise á un bel avenir, pour peu qu´on croit en elle. Une perle en attente.

De son vrai nom Ononibil Moly Marinette, Natty Moly chante depuis 2006 et travaille comme contrôleur du droit d´auteur á la Sociladra á Yaoundé.

Les oubliés

Ils sont nombreux ceux que nous n´avons pas pu citer dans cet article. Occasion leur donnée de se faire connaitre .
 

Espace Membre

Enregistrement & Mot de passe oublié

Prochaine réunion 29-Apr-2017 à 17H00

Vidéo
liens utiles

Réclame

Actuellement en ligne

Mot de passe oublié
Enregistrement