Association des banen du benelux

Papillon à la Cour d’Appel
Papillon à la Cour d’Appel
Papillon à la Cour d’Appel
Papillon à la Cour d’Appel
Papillon à la Cour d’Appel
Papillon à la Cour d’Appel
Papillon à la Cour d’Appel
Papillon à la Cour d’Appel
Papillon à la Cour d’Appel
Papillon à la Cour d’Appel
CAMEROUN-Papillon à la Cour d’Appel

Papillon à la Cour d’Appel

Mathias Mouendé Ngamo 22 Jun 2016

Le musicien est poursuivi pour «abus de confiance et escroquerie ».

La deuxième audience du procès Zakaria Abakar Terio contre l’artiste musicien camerounais Ferdinand Din Din alias Papillon, statuant sur les faits d’ «abus de confiance et escroquerie », s’est tenue à la Cour d’Appel du Littoral mardi 21 juin 2016. L’affaire n°106 inscrite sur le rôle d’audience correctionnelle n’a duré que quelques minutes. 

A la demande du Conseil de l’artiste, la Cour a renvoyé la cause au 16 août pour ouverture des débats. Lors de l’entame du procès le 17 mai, l’artiste Papillon avait demandé et obtenu une mise en liberté provisoire, apprend-on. Il a cependant présenté des garants, fait savoir un Conseil de la défense. On se souvient que le 25 septembre 2015, l’artiste Papillon a été condamné au Tribunal de première instance (Tpi) de Douala-Ndokoti à quatre mois d’emprisonnement ferme. 

Le Tpi a décerné à l’époque un mandat d’arrêt et un mandat d’incarcération contre l’artiste et le condamnait également à verser 90 000 F. Cfa d’amende et des dépends liquidés à la somme de 1 427 500 F. Cfa. Papillon devait en outre reverser la somme de 28 550 000 F. Cfa au plaignant, Zakaria Abakar Terio, un homme d’affaires tchadien, pour réparation de tous les préjudices. Les Conseils de Papillon ont fait appel de la décision du Tpi. 

L’affaire portée devant la Cour d’Appel du Littoral depuis  le 17 mai dernier date de 2013. Le 27 mai 2013, l’artiste était présenté chez le procureur de République après une garde à vue de quatre jours dans les cellules de Délégation régionale de la police judiciaire du Littoral (Drpjl). Il lui était notamment reproché d’avoir extorqué la somme de 550 000 F. Cfa et de s’être fait passer pour un commissaire de police dans une affaire d’escroquerie, dont a été victime le sieur Zakaria Abakar Terio. 

L’interpellation de Papillon intervient à la suite d’une plainte déposée à la Police judiciaire (Pj) le 22 mai 2013 par Zakaria Abakar Terio contre le nommé Matala Diallo. L’implication de l’artiste a été décelée au cours de l’enquête menée par la police.

Espace Membre

Enregistrement & Mot de passe oublié

Prochaine réunion 29-Apr-2017 à 17H00

Vidéo
liens utiles

Réclame

Actuellement en ligne

Mot de passe oublié
Enregistrement